Monstera variegata

€85,00
| /

Bouture de Monstera variegata - 2 à 3 feuilles 

Difficulté : ★★★★✩

Offre exceptionnelle : 85€

Toutes les boutures présentent des variations blanches (je n'enverrai jamais une bouture complètement verte^^). À des stades différents de maturité (feuilles trouées ou non). 

La bouture est envoyée racines nues, enveloppées dans de la sphaigne. Le tout dans un petit pochon biodégradable. Elle est à rempoter dès réception dans votre propre pot et terreau. Si vous n'avez pas le temps de la rempoter ou si la bouture est un peu raplapla : laisser le pochon maximum 2 jours dans un petit fond d'eau : la sphaigne s'humidifiera d'elle même pour apporter l'eau nécessaire aux racines.

 

Le matériel à avoir pour bien accueillir votre bouture :

- Un pot, avec un fond percé (important !), d'environ 18cm de diamètre (+ idéalement une soucoupe pour recueillir l'excédent d'eau lors de l'arrosage).

- Le substrat (recette à adapter en fonction des conditions de votre environnement) :

⅓ fibre de coco + ⅓ perlite + ⅓ chips de coco (retrouvez le mix tout fait ici)



Mes conseils pour cette bouture :

 

Le Monstera variegata n’est autre qu’une version panachée du monstera classique que tout le monde connaît :)

 

Elle doit ses parties blanches à une mauvaise répartition de la chlorophylle. La photosynthèse (chlorophylle qui convertit la lumière du soleil en énergie) ne se fait donc pas sur certaines parties du feuillage, qui apparaissent donc blanches (zones habituellement cachées par la chlorophylle).

La chlorophylle étant moins présente chez les monstera variegata, elle  en devient donc plus fragile et moins vigoureuse…

 

Et c’est pour cela que la monstera variegeta n’est pas à la portée de tous ! Je la déconseille aux débutants ;)

Elle a des besoins particuliers, sa mutation faisant d’elle une plante fragile. Dans les mauvaises conditions (et même parfois les bonnes !) les parties blanches peuvent brunir très rapidement et facilement.

Lisez tous mes conseils ci-dessous pour éviter un maximum les taches brunes (bien qu'elles soient malheureusement parfois inévitables, surtout sur les parties très blanches) : 



Le substrat

⅓ fibre de coco + ⅓ perlite + ⅓ chips de coco
Le mélange existe déjà tout fait ici.

Pourquoi ? Le sol de la monstera variegata doit être aéré. 

La fibre de coco : reste sec + longtemps et se dégrade + lentement qu'un substrat classique, lors de l'arrosage, l'eau va donc stagner beaucoup moins longtemps pour éviter que les racines pourrissent.

La perlite : permet un bon drainage du sol et donc s'associe très bien avec la fibre de coco. Permet également de contrôler l’humidité dans le sol car la perlite se charge en eau et restitue progressivement aux racines l'humidité qu'elle contient. Elle permet d’aérer le sol (utiliser grand maximum ⅓ de perlite).

Chips de coco : permet une bonne aération et un bon développement des racines (laisse de la place aux racines avec l’espace créé : les racines aiment respirer ! Elles vont donc grandir + vite et surtout être + fortes)

 

Le diamètre du pot / type de pot

17 cm environ.

Le + important est d’avoir un pot avec un fond percé + idéalement une soucoupe pour recueillir l'excédent d'eau lors de l'arrosage. Si vous utilisez un cache pot : il faudra bien penser à retirer la plante pour l’arroser et attendre que l’excédent d’eau soit évacué pour la replacer dans le cache pot (au risque de faire pourrir vos racines). Ne surtout pas rempoter directement dans un cache pot seul et sans trou (le cache pot doit garder son utilité de “cacher votre pot”.

 

L’arrosage

Laisser sécher entre 2 arrosages. Arroser quand le substrat devient sec (1x par semaine en fonction de la saison et de votre intérieur)

 

La lumière

Lié à son problème de la photosynthèse, la monstera variegata a un besoin en lumière + important qu’une autre plante. C’est pour cela que je recommande très fortement l’achat une lampe horticole !

Évitez le soleil direct qui pourrait venir cramer les parties blanches de son feuillage ! 

 

La température

idéalement autour de 20°C

 

L’hygrométrie

Elle a besoin d’un bon taux d’humidité dans l’air ! Si vous faites l’achat d’une de ces beautés, je vous conseille : 

Premièrement : Acheter de quoi mesurer la température (thermomètre) et l’humidité dans l’air (hygromètre). Vous trouverez ce petit outil que j’adore ici.

Deuxièmement : Ces 2 critères sont donc à surveiller. Pour que votre monstera variegata évolue bien, je vous conseille une hygrométrie à 60%

Si vous ne l’atteignez pas chez vous, une seule option : investir dans un humidificateur qui se situera non loin (sans être trop proche). Je vous déconseille de brumiser vos plantes ;)

 

Les boosters/fertilisation (engrais…)

Vous pouvez utiliser un engrais pour aider au développement de votre plante. Évitez les engrais pour plantes vertes car ils ont un taux en azote très élevé (l’azote favorise le développement des parties vertes de la plante : ce qu’on ne souhaite surtout pas sur une monstera variegata !!). Le mieux est donc de trouver un engrais faible en azote ! 

Je vous invite à regarder les composants NPK de vos engrais : 

Azote (N) : Stimule la croissance et la photosynthèse (peut aller jusqu’à 20 !)

Phosphore (P) : Favorise en bon enracinement

Potassium (K) : Augmente la résistance aux différentes maladies, stimule la pousse des fleurs et des fruits

Je vous recommande un indice en azote entre N(10)max et N(3).

Quelques références que j’aime bien : 

Gold Leaf : N(9) P(5) K(16)

Bio grow : N(4) P(3) K(6)

Le trio Tripart 

Attention à bien respecter les doses par les fournisseurs pour ne pas brûler les racines (à mélanger dans de l’eau en general 1ml pour 1L d’eau. Utiliser le mélange pour arroser ses plantes 1 à 2 fois par mois). Ne pas garder le mélange s' il n’est pas utilisé (il se dégrade dans le temps).

 

Reversion

La monstera variegata peut faire une réversion. Si vous constatez que les nouvelles feuilles arrivent toutes vertes et que vous tenez absolument au développement de ses zones banches : il faudra alors couper celles-ci.